Principes et Matériaux
pour Maisons Passives
Des beaux matériaux, du bio et du costaud !

Categories

Accueil du site > Matériaux d’Isolation > Ouate de cellulose

Ouate de cellulose

mardi 20 septembre 2011, par Peyo

Description [1]

La ouate de cellulose est un isolant issu du recyclage du papier, particulièrement de stocks de journaux neufs invendus et de chutes de papiers neufs d’imprimerie.
Le papier est d’abord broyé et défibré en flocons, puis stabilisé par incorporation de divers agents pour résister au feu et aux moisissures (gypse, composés de bore, bauxite, …)

Provenance
Filières organisées de récupération/valorisation/distribution. Filière existante en Bretagne (Morlaix).

Applications  [2]
En vrac pour application machine (blocs de ouate compactée) :

  • Épandage à sec sur surface horizontale. Prévoir un tassement de 20% dans le temps.
  • Insufflation à sec sous pression des volumes fermés en atelier ou sur chantier : sols, murs ou toitures.
  • Projection avec apport d’eau dans caissons ouverts ou en flocage sous dalles. Pas de risques de tassement pour une densité moindre qu’en insufflation.
    En vrac pour application manuelle :
  • La ouate compactée est non recommandée car l’aération non mécanisée n’est pas régulière et laisse subsister des « grumeaux » et des vides.
  • Utilisation de ouates non compactées et de granules reconstitués.
    En panneaux ou en rouleaux :
  • Pour le remplissage entre ossatures.
    En panneaux rigides (Pan-terre®) :
  • Panneaux minces (12 à 35 mm) de cellulose compressée à chaud avec des fibres de lin. A destination essentiellement phonique, il peut être nu ou collé sur une plaque de gypse ou d’OSB…

Principales caractéristiques

Ouate projetée à sec Ouate insufflée ou projetée humide Panneau semi-rigide Ouate en granules
Densité ρ (kg/m3) 25 à 35 40 à 65 70 500
Conductivité thermique λ (W/mK) 0,038 à 0,044 0,038 à 0,044 0,039 à 0,042 0,069
Chaleur spécifique c (J/kg.K)
1600 à 2100
Résistance à la diffusion de vapeur d’eau μ
1600 à 2000
  • Comportement au feu
    Matériau peu sensible au feu M1, Euroclasse B-s2, d0.
    Pas de propagation de flamme ou de gaz toxiques.
    Mise en œuvre avec un parement coupe-feu.
  • Comportement à l’humidité
    Capillaire, hydrophile, hygroscopique. Bon régulateur hygrothermique.
    Matériau résiliant en cas d’humidité accidentelle, mais putrescible si l’humidité est prolongée.
  • Confort d’été/d’hiver
    Bonne à très bonne contribution (selon la densité).
  • Performances acoustiques
    Intéressantes, en tant que « ressort » (système masse-ressort-masse).
  • Autres aspects
    Non consommable par les rongeurs, peu dégradable.
    Bonne stabilité si mise en œuvre adaptée.

Impact sur l’environnement
Très bon bilan carbone et énergie grise modérée pour le vrac, mais mauvais pour les panneaux.
Matière première de grande disponibilité.
Pollutions principales : additifs et fibres de liaison (pour les panneaux semi-rigides).
Gestion en fin de vie : réutilisation, recyclage en isolant, valorisation possible en agriculture ou en énergie.
Ressources utilises pour la fabrication de 1 kg : NC

Impact sur la santé
Présence de composés de bore dans les produits largement inférieure aux limites acceptables.
Poussières à la mise en œuvre. Utilisation indispensable d’un masque respiratoire et de lunettes fermées.

Prix
Vrac : 22€ pour un sac de 12kg et Panneaux : 31€ par m² en 120mm d’épaisseur.

Notes

[1] Source photo : www.magazine.fabriquerenfran...

[2] Source photo : www.prixmaison.fr